Les seize arbres de la Somme de Larss Mytting

Les seize arbres de la Somme
Cliquez sur réserver

En 1916, la Somme en France a été baignée dans le sang comme l'une des scènes les plus sanglantes de la Première Guerre mondiale. En 1971, la célèbre bataille fit ses dernières victimes. Un couple a sauté en l'air en marchant sur une grenade de cette scène. Le passé s'est manifesté comme un fantôme guerrier, comme un écho sinistre qui s'est répercuté des années plus tard.

Le pire de tout, c'est que le couple a laissé un fils qui, à trois ans, se sentait seul sans destination claire, en aucun cas.

Tout cela ne pouvait être saisi que comme un vague souvenir, un voile onirique. Durant les années suivantes où Edvard grandit avec son grand-père Sverre, il évoqua à peine cette sombre circonstance qui marqua son début de vie. Mais à un moment donné le passé finit toujours par nous visiter pour le meilleur ou pour le pire, il nous offre un rapide regard dans le miroir de ce qu'il était, et parfois il nous laisse un reflet de facto indélébile, et que l'on croyait ne jamais chérir.

Edvard souffre de cet effet de revendication du passé et est poussé à en savoir plus, à en savoir plus. Ou du moins de revoir le chemin parcouru, celui qui vous conduit penaud quand vous avez perdu quelque chose au cours de n'importe quel voyage.

Retour dans la Somme finalement, après un voyage à la recherche de ce passé évocateur qui s'est réveillé avec force, presque farouchement, réclamant toute l'attention d'Edvard, C'est des retrouvailles avec une scène qui a encore beaucoup à vous dire et de clarifier ce que c'est et ce que cela pourrait être.

Dans le voyage d'Edvard nous connaissons aussi des intrahistoires de cette Europe aussi orpheline qu'Edvard, un Continent comme une somme de frères voués à la discorde tout au long de leur existence. Sans doute un parallèle magistral pour se replonger dans la vie d'Edvard, dans la vérité de ses parents et dans la dure réalité d'une Europe qui semble parfois aussi avoir effacé son passé, celui dont il faut tirer les enseignements et les leçons nécessaires.

Vous pouvez maintenant acheter le roman Les seize arbres de la Somme, le dernier livre de Lars Mytting, ici :

3 réflexions sur "Les seize arbres de la Somme, par Larss Mytting"

  1. La vérité est que je l'ai trouvé fantastique. Une bonne saga qu'on ne se lasse pas de lire.
    Cela m'a paru très court. Il vous accroche dès le premier instant.

    réponse
    • Le sentiment de brièveté est toujours meilleur que celui typique : il me restait x pages. Plus la capacité de synthèse est élevée, tout en maintenant le poids et la profondeur de la trame, mieux c'est, non ?

      réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.